Titre

Autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat, vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis at vero eros et dolore feugait

Prévention des douleurs de dos chez la femme enceinte

Les femmes enceintes ont très souvent mal au dos. Discrètes au premier trimestre, les douleurs s’intensifient au fur et à mesure que la grossesse avance. Hygiène de vie, postures correctes, bons gestes ou encore médecines douces peuvent aider à prévenir et soulager ces désagréments parfois intenses.

Pourquoi souffre-t-on ?

Chez la femme enceinte et après l’accouchement, il existe des facteurs spécifiques favorisant les douleurs.

Chez la femme enceinte :

Le développement du fœtus et les modifications du corps de la femme enceinte créent un déséquilibre que la femme compense malgré elle en changeant sa façon de se tenir, en se cambrant davantage. Cette cambrure équivaut à une mauvaise position prolongée.

Le poids du ventre entraîne une augmentation de la lordose, à savoir de la courbure de la colonne lombaire vers l’avant.
L’augmentation des hormones sexuelles provoque un relâchement ligamentaire en particulier au niveau du bas du dos et des articulations sacro-iliaques (afin de préparer l’accouchement) qui favorise d’autant les douleurs.
Ce phénomène, associé à la charge causée par la prise de poids, peut entraîner une compression des disques intervertébraux (les coussinets élastiques qui séparent une vertèbre de l’autre), et des nerfs qui, en partant de la mœlle épinière, sortent de la colonne vertébrale.
D’où la douleur ressentie dans le bas du dos, douleurs au niveau des lombaires et surtout au niveau de la partie postérieure des jambes et des fessiers suite à la compression du nerf sciatique.

Après l’accouchement :

Le manque de sommeil et la fatigue qui empêche au dos de « récupérer » d’un jour sur l’autre.
L’allaitement qui entraîne un accroissement du volume des seins et « tire » le haut du dos vers l’avant (responsable des douleurs à ce niveau) ainsi que les mauvaises positions lors de l’allaitement.

Prévention du mal de dos pendant la grossesse

Se reposer le plus possible : faire une sieste en milieu de journée, dormir suffisamment.
La position sur le côté gauche est à conseiller, car elle permet de soulager la circulation sanguine et diminue les problèmes de jambes lourdes ou de gonflement des jambes.
La principale prévention contre le mal de dos est de limiter la prise de poids.
Une prise de poids excessive s’accompagnera de toute évidence de maux de dos plus conséquents en raison de la surcharge imposée au corps.
Ne mangez pas deux fois plus, mais deux fois mieux !
Mangez équilibré, faites des repas complets, bannissez les grignotages et buvez beaucoup d’eau…
En général, ne pas prendre plus de 12 kg (pas de prise de poids durant le 1er trimestre, 1 kg par mois pendant le 2ème et 3 kg par mois durant le 3ème).

Adoptez les bons gestes

Dans les gestes de la vie quotidienne, ménagez votre colonne vertébrale. Pour ramasser un objet, appuyez-vous sur vos jambes et fléchissez les genoux. En fin de grossesse, ne portez plus vos sacs, évitez de porter vos enfants et de déplacer meubles ou cartons…
Evitez de rester trop longtemps en position assise ou debout. Si vous travaillez assise, pensez à faire régulièrement des étirements.
Dormir sur un matelas ferme.
Préférez des chaussures confortables avec un petit talon.
Faire de l’exercice physique pendant toute la grossesse : n’importe quels sports durant le 1er trimestre, activités sportives légères (marche, natation, vélo) durant le 2ème et le 3ème trimestre. Pour la natation, il est recommandé de nager plutôt sur le dos afin de ne pas cambrer le bas du dos.

En cas de douleurs

Il peut survenir lors d’un surmenage du dos quelques douleurs qui souvent cessent rapidement avec des moyens simples.
Le repos allongé reste un des meilleurs moyens de soulagement : augmenter la durée du sommeil, prendre le temps de s’allonger pendant la journée (faire une petite sieste de 1/2 heure le midi).
Des bains chauds ou des applications de serviettes chaudes sur la région douloureuse.
Des massages doux du dos.
La position « assise à califourchon » est alors particulièrement intéressante.

uplodex_b53fm858

Laisser un commentaire