vendredi 18 avril 2014

Clinique
du
dos

LE SECOURISME ou les gestes qui sauvent

Auteur : Hélène Macchioni
Hélène Macchioni

Un jour ou l’autre vous serez confronté à une situation où vous ne saurez que faire. Que ce soit chez vous ou à l’extérieur, et à plus forte raison si vous êtes seul, vous devrez agir pour aider ou sauver une personne. Avant de faire n’importe quoi, lisez donc ces quelques lignes et si cela vous intéresse de pratiquer ces quelques gestes, faites avant tout une formation de secouriste, ce ne pourra être que positif.

CONDUITE A TENIR DEVANT UNE VICTIME ATTEINTE D‘UN TRAUMATISME DU DOS

Définition :
Les atteintes traumatiques des os et des articulations sont fréquentes. Elles peuvent toucher tous les membres, la tête, la nuque et le dos.
Ces atteintes sont les conséquences d’un choc, d’une chute ou d’un faux mouvement.

Les signes :
Les signes qui peuvent faire penser à un traumatisme du dos sont :

  • La victime est allongée sur le sol.
  • Elle se plaint d’une douleur vive dans le dos, le cou.
  • Elle a de la difficulté ou une impossibilité de bouger.

Le risque :
Le gros danger est une lésion de la moelle épinière pouvant entrainer une paralysie définitive. Le risque est d’autant plus important si la lésion est située au niveau de la nuque.

Conduite à tenir :
Lorsque l’on se trouve face à une victime où l’on soupçonne un traumatisme du dos, il faut :

  • NE PAS MOBILISER LA VICTIME car si on prend le risque de la bouger on pourrait aggraver l’état de la victime en la paralysant ou en provoquant une mort subite.
  • Si la victime est consciente lui conseiller fermement de ne faire AUCUN mouvement, en particulier de la tête.
  • DONNEZ OU FAITES DONNER L’ALERTE, en composant le 15, le 18 ou 112 (numéro Européen).
    Signalez :
    • L’état de la victime (consciente ou non),
    • La cause de l’accident (chute, choc etc..) si elle est connue,
    • Si le danger persiste.
    Précisez les gestes de secours effectués sur la victime.
    Donnez le lieu exact où se trouve la victime et vos coordonnées pour pouvoir être rappelé par les secours.
  • IMMOBILISEZ la tête dans la position où elle se trouve en vous plaçant à genou derrière la victime allongée. Prenez la tête avec précaution avec vos deux mains de chaque côté de celle-ci, les deux coudes prenant appui sur vos cuisses (fig.1).
  • NE JAMAIS RELÂCHER LA TÊTE jusqu’à l’arrivée des secours !
  • SURVEILLEZ de manière continue la victime si elle est consciente, en lui parlant régulièrement et en la réconfortant, en attendant les secours.

En prenant ces quelques précautions vous éviterez ainsi à une victime d’aggraver toute lésion et lui donner une chance de rester en vie.

Immobilisation de la tête
Fig. 1 : Immobilisation de la tête

Cas exceptionnels de mobilisation de la victime :

  • Lorsqu’il y a UN DANGER VITAL, REEL, IMMEDIAT et NON CONTRÔLABLE ! (dégagement d’urgence).
  • Lorsque la victime est inconsciente, on la mettra sur le côté (mise en Position Latérale de Sécurité) afin d’éviter que l’état de la victime ne s’aggrave rapidement par un arrêt respiratoire.(fig .2)

Position Latérale de Sécurité - PLS
Fig. 2 : Position Latérale de Sécurité

Très important :
Ces deux manoeuvres doivent faire l’objet d’une formation de secouriste que dispensent différents organismes de secourisme, tels que les Sapeurs pompiers etc.
Ces formations sont ouvertes à tout public et sont fortement recommandées car chacun peut être amené un jour à donner les premiers gestes de secours.

Dico du dos

Haut de page