mercredi 23 avril 2014

Clinique
du
dos

Les vertèbres

Une vertèbre est un os court dont l’empilement constitue la colonne vertébrale (appelée également rachis) chez les animaux vertébrés.
Chez l'Homme on compte 33 vertèbres, dont cinq sont soudées pour former le sacrum, et quatre (environ) pour former le coccyx.
Les 24 vertèbres individualisées se répartissent en :

  • Sept vertèbres cervicales
  • Douze vertèbres thoraciques (ou dorsales)
  • Cinq vertèbres lombaires.

Les vertèbres de la colonne vertébrales

Le rachis cervical

Les vertèbres cervicales sont les sept premières vertèbres (en haut) de la colonne vertébrale et sont dénommées par la lettre C : de C1 à C7.
Les deux premières sont particulières et s'appellent l'atlas et l'axis.

L'atlas

La première vertèbre cervicale est l'atlas, ainsi nommée car c'est elle qui porte directement le poids du crâne (par analogie au dieu grec Atlas qui porte le monde).

L'axis

La seconde vertèbre cervicale s'appelle l'axis, car elle intervient dans les mouvements de rotation du crâne en permettant à l'atlas de pivoter au-dessus d'elle. Le processus odontoïde (ou dent de l'axis) est une saillie osseuse verticale située à la face supérieure du corps de l'axis.
Ce processus odontoïde sert de pivot pour l'atlas et contribue à maintenir cette vertèbre en place pour protéger la moelle épinière.

L'axis

  1. apophyse odontoïde.
  2. facette articulaire postérieure.
  3. apophyse articulaire supérieure.
  4. apophyse transverse.
  5. extrémité bifide de l'apophyse épineuse (n'est pas systématiquement bifide).

Ces deux vertèbres de structure particulière sont celles qui assurent la mobilité particulière de la tête (comme dire oui ou non).

Les autres vertèbres cervicales

Ce sont les plus petites vertèbres. Leur apophyse épineuse est courte, à l'exception de celle issue de C7 qui est la plus facilement palpable sous la peau.

Vertèbre

Vertèbre

Les cinq autres vertèbres cervicales n'ont pas de nom mais sont appelées par leur numéro. Chaque vertèbre comprend un corps (partie antérieure ou frontale) et une arche (partie postérieure, ou arrière) ;
Le corps de chaque vertèbre de la colonne soutient le poids des vertèbres précédentes (et du crâne), alors que l'arche sert à former une sorte de canal le long de la colonne pour enfermer et protéger la moelle épinière.
Chaque vertèbre cervicale possède un trou dans chaque apophyse transverse le foramen transversaire qui laisse passer l'artère vertébrale.

Vertèbre C7

C7 est une vertèbre de transition entre le rachis cervical et le rachis thoracique.
Elle est aisément palpable sous la peau : en descendant le long de la nuque, c'est la première grosse saillie sous la peau.
C'est à cette hauteur que se forme la bosse de bison, qui est une forme de cellulite.

Le rachis dorsal ou rachis vertébral

Les vertèbres dorsales sont les douze vertèbres du milieu de la colonne vertébrale et s'articulent avec les côtes. Elles sont dénommées par les lettres T ou D : de T1 à T12, ou de D1 à D12. Il fait suite au rachis cervical et précède le rachis lombaire.
Le rachis dorsal forme une courbure postérieure appelée cyphose.

Vertèbre dorsale

La plupart des vertèbres dorsales possèdent des facettes costales sur le corps vertébral, et des apophyses transverses. Il n'y a pas de trous dans les apophyses transverses (comme dans les vertèbres cervicales). Elles présentent également une apophyse épineuse qui pointe vers l'arrière et vers le bas, et un trou vertébral circulaire.
Le rachis dorsal forme une courbure postérieure appelée cyphose.

Le rachis lombaire

Il se compose de cinq vertèbres lombaires, dénommées par la lettre L : de L1 à L5. Le rachis lombaire forme une courbure antérieure appelée lordose.
Il fait suite au rachis dorsal et précède le rachis sacré.

Vertèbres lombaires

Vertèbres lombaires

Le corps des vertèbres lombaires est beaucoup plus gros que celui des vertèbres dorsales ou cervicales. Le trou de conjugaison est généralement triangulaire, alors que l'apophyse épineuse forme une pointe vers l'arrière et est rectangulaire, ou en lame de couteau.

Le rachis sacré ou sacrum

Les cinq vertèbres sacrées sont soudées à l'âge adulte, et ne forment plus qu'un seul bloc osseux appelé sacrum.
Il se compose de cinq vertèbres sacrées ou sacrales, dénommées par la lettre S : de S1 à S5.
Il est incliné d'environ 45 degrés en arrière.
Il forme la partie postérieure du pelvis et en assure ainsi la solidité.
À la partie proximale (inférieure) du sacrum, on retrouve l'articulation sacro-coccygienne, qui l'articule avec le coccyx. C'est une articulation cartilagineuse ne permettant quasiment aucun mouvement.

Le rachis coccygien

Il est plus connu sous le nom de coccyx. Le coccyx est un vestige osseux. Il correspond à la queue des mammifères.
Il se compose de quatre ou cinq vertèbres coccygiennes soudées entre elles. Contrairement aux autres, elles ne sont pas dénommées par une lettre.
Il fait suite au sacrum et constitue l'extrémité inférieure du rachis. Il est déjeté en avant.
Il ne présente pas grand intérêt en anatomie, ni en médecine en général, si ce n'est qu'il est souvent le siège de douleurs lors d'un choc violent sur le postérieur ou même de fractures.

Les articulations intervertébrales

Chaque vertèbre s'articule avec la vertèbre sus et sous-jacente (sauf l'atlas qui s'articule avec les condyles occipitaux et bien sûr les vertèbres coccygiennes).
Les vertèbres s'unissent par trois articulations :

  • le disque intervertébral unissant les plateaux de deux vertèbres.
  • les deux articulations inter apophysaires postérieures, où les apophyses articulaires supérieures d'une vertèbre s'articulent avec les apophyses articulaires inférieures de la vertèbre sus-jacente.

La solidité est assurée par :

  • les ligaments vertébraux communs antérieur et postérieur,
  • les ligaments inter épineux,
  • les ligaments jaunes,
  • les ligaments interapophysaire,
  • les muscles rachidiens antagonistes des mouvements,
  • les capsules des articulations apophysaires postérieures.

Les rapports

La colonne vertébrale n'est évidemment pas isolée dans l'organisme, elle en est même le pilier et présente à ce titre de nombreux rapports avec les structures environnantes.

Vaisseaux sanguins

Outre la vascularisation proprement dite du rachis, il y a le passage de vaisseaux dans ou à proximité directe de la colonne.

L'artère vertébrale
Elle est une branche de l'artère subclavière (sous-clavière), et monte dans le canal formé par la superposition des foramens transversaires (canal transversaire) au niveau du rachis cervical.

L'aorte thoracique (ensuite aorte abdominale)
Elle est la continuité de l'aorte et descend le long du rachis thoracique à sa paroi antérieure. Elle est décalée sur la gauche par rapport à l'axe de la colonne et permet ainsi, par exemple, de s'orienter sur une image médicale. Au niveau du rachis lombaire, elle donne les deux artères iliaques communes.

L'artère radiculaire antérieure d'Adamkiewicz
L'artère radiculaire antérieure d'Adamkiewicz ou grande artère radiculaire antérieure d'Adamkiewicz du nom d'Albert Adamkiewicz, est une artère amenant du sang oxygéné vers la moelle épinière.

L'axe aéro-digestif

C'est l'ensemble formé par l'œsophage et le larynx puis ensuite la trachée. Il débute en regard de C4 et se continue jusqu'à T4 (où la trachée se divise en deux bronches). Il est médian, c'est-à-dire qu'il chemine juste devant les corps vertébraux.

Dico du dos

Haut de page